10 décembre 2016

L'Héritière par Kiera Cass

Auteur: Kiera Cass
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 432
Parution: Mai 2015


Quatrième de couverture: 

Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle sélection. 

À dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison de l'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illéa. 

Mon avis: 

Malgré ma petite déception pour le 3e tome, j'avais très hâte de découvrir ce volet, qui change complètement de narratrice. En effet, 20 ans ont passé depuis la Sélection d'America et Maxon, et ils ont maintenant une famille nombreuse et une fille en âge de se marier. Nous suivons donc l'aîné de leurs enfants (de 7 minutes, comme elle s'évertue à nous le rappeler), la princesse Eadlyn. J'avais espéré un point de vue masculin pour ce 4e tome, mais suivre la fille d'un ancien personnage principal est aussi très intéressant comme expérience ! 

Tout d'abord, je me dois de souligner, encore une fois, que cette série est faite pour être dévorée ! Je ne sais ni comment, ni pourquoi, mais j'ai encore réussi à lire ce roman en 2 jours, et je suis en plein dans l'étude de mes examens finaux ! Dès que je l'ai eu commencé, je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser TOUT LE TEMPS. Qualité ou défaut ? À vous d'en juger ! Le meilleur conseil que je peux faire à moi-même, maintenant, c'est de ne surtout pas aller chercher le 5e et dernier tome de la série, sous peine d'échouer mes examens ! 

J'avais quelques appréhensions à découvrir une nouvelle héroïne, surtout une fille qui a vécu toute sa vie dans le luxe d'un château... Et j'avais bien raison. Dès le départ, j'ai trouvé Eadlyn insupportable. En plus de se plaindre sans cesse de sa fonction et du travail qu'elle doit accomplir, elle ne se soucie de rien d'autre qu'elle-même. Elle croit qu'elle est le centre du monde, et que seule son histoire à elle est importante. Le seul aspect de sa personnalité que j'ai plutôt apprécié, c'est son aptitude à ne pas se laisser marcher sur les pieds, peu importe la situation. Elle sait qu'elle est une fille qui occupe un poste de pouvoir, et que dans les circonstances, elle se doit d'être autoritaire et confiante pour ne pas qu'on discute ses décisions. Cette façon d'être et de penser la suit partout, dans ses relations avec tout un chacun, ce qui lui nuit grandement dans les circonstances. Car oui, apprendre à connaître 35 garçons, cela nécessite de s'ouvrir aux autres, de créer une brèche dans les fortifications qu'elle a maintenu autour de son coeur toute sa vie. Et il faut dire que cela ne lui réussit pas... 

Pour ce qui est des garçons, on peut dire qu'ils ont été bien construits. Chacun à sa personnalité propre et, même si l'auteure joue à la limite des stéréotypes pour certain, il n'en demeure pas moins qu'on y croit. J'adore tout bonnement le personnage de Kile ! Il est très intelligent et n'a pas la langue dans sa poche, en plus d'avoir bon coeur et de s'intéresser aux autres. J'aime aussi Ekkio, qui je crois nous réservera encore des surprises dans le prochain tome ! Il y en d'autres que j'ai bien appréciés, mais je ne me souviens plus exactement de leurs noms... Je comprends tout à fait Eadlyn d'avoir de la difficulté à se rappeler de leurs noms à tous ! 

Je ne pouvais pas passer sous silence mon ressenti face à l'univers dystopique de cette série. Oui l'action est concentrée sur la vie au château, mais je ne crois pas que cela dispense l'auteure de développer son univers derrière. Durant la Sélection d'America, des renégats n'arrêtaient pas d'attaquer le château. Or, dans celui-ci, on ne nous donne pas d'explication décente de ce qui s'est passé pour que les attaques s'arrêtent, hormis qu'elles ont tout bonnement cessé. Je trouve que c'est de la négligence que de ne pas nous donner une explication rationnelle et plausible sur les événements. Oui les castes ont été abolies, mais ce n'est pas du tout suffisant pour moi. Ainsi, j'ai peur que le 5e tome de la série ne réponde pas à mes attentes à ce niveau-là, avec la grogne qui commence lentement à s'élever. J'ai peur qu'on nous dise: "Miracle, tout s'est arrêté... Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ! " Je veux plus de profondeur dans la dystopie que je suis sensée lire, chose que je n'ai pas retrouvé dans la trilogie initiale. Je croise fort les doigts ! 

Pour terminer, l'auteure avait encore ici une plume très fluide et entraînante, même si elle n'est pas spécialement recherchée. Les divers rebondissements du roman m'ont aussi bien plu, même si je pense qu'il aurait pu y en avoir un peu plus. J'ai vraiment bien aimé la fin du livre, qui a provoqué de nombreuses réactions de ma part. J'ai donc très hâte de connaître la suite pour enfin savoir ce qu'il adviendra ! 

Dans l'ensemble, ce 4e tome m'a assez plu, malgré que nous suivions une héroïne au caractère qui ne me correspond pas. Toutefois, les divers événements la transforment tranquillement, de telle sorte que j'ai espoir qu'elle sera un peu plus supportable dans le 5e et dernier tome. Les personnalités des sélectionnés et les rebondissements ont bien été travaillés par l'auteure, ce que j'ai beaucoup apprécié durant ma lecture. Comme vous vous en doutez, toutefois, j'ai très hâte, mais aussi très peur de me plonger dans la suite. J'espère vraiment que l'auteure ne négligera pas le côté dystopique de son histoire pour ne se concentrer qu'exclusivement sur la romance, comme elle l'a fait avec America.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire