10 décembre 2016

L'Héritière par Kiera Cass

Auteur: Kiera Cass
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 432
Parution: Mai 2015


Quatrième de couverture: 

Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle sélection. 

À dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison de l'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illéa. 

Mon avis: 

Malgré ma petite déception pour le 3e tome, j'avais très hâte de découvrir ce volet, qui change complètement de narratrice. En effet, 20 ans ont passé depuis la Sélection d'America et Maxon, et ils ont maintenant une famille nombreuse et une fille en âge de se marier. Nous suivons donc l'aîné de leurs enfants (de 7 minutes, comme elle s'évertue à nous le rappeler), la princesse Eadlyn. J'avais espéré un point de vue masculin pour ce 4e tome, mais suivre la fille d'un ancien personnage principal est aussi très intéressant comme expérience ! 

Tout d'abord, je me dois de souligner, encore une fois, que cette série est faite pour être dévorée ! Je ne sais ni comment, ni pourquoi, mais j'ai encore réussi à lire ce roman en 2 jours, et je suis en plein dans l'étude de mes examens finaux ! Dès que je l'ai eu commencé, je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser TOUT LE TEMPS. Qualité ou défaut ? À vous d'en juger ! Le meilleur conseil que je peux faire à moi-même, maintenant, c'est de ne surtout pas aller chercher le 5e et dernier tome de la série, sous peine d'échouer mes examens ! 

J'avais quelques appréhensions à découvrir une nouvelle héroïne, surtout une fille qui a vécu toute sa vie dans le luxe d'un château... Et j'avais bien raison. Dès le départ, j'ai trouvé Eadlyn insupportable. En plus de se plaindre sans cesse de sa fonction et du travail qu'elle doit accomplir, elle ne se soucie de rien d'autre qu'elle-même. Elle croit qu'elle est le centre du monde, et que seule son histoire à elle est importante. Le seul aspect de sa personnalité que j'ai plutôt apprécié, c'est son aptitude à ne pas se laisser marcher sur les pieds, peu importe la situation. Elle sait qu'elle est une fille qui occupe un poste de pouvoir, et que dans les circonstances, elle se doit d'être autoritaire et confiante pour ne pas qu'on discute ses décisions. Cette façon d'être et de penser la suit partout, dans ses relations avec tout un chacun, ce qui lui nuit grandement dans les circonstances. Car oui, apprendre à connaître 35 garçons, cela nécessite de s'ouvrir aux autres, de créer une brèche dans les fortifications qu'elle a maintenu autour de son coeur toute sa vie. Et il faut dire que cela ne lui réussit pas... 

Pour ce qui est des garçons, on peut dire qu'ils ont été bien construits. Chacun à sa personnalité propre et, même si l'auteure joue à la limite des stéréotypes pour certain, il n'en demeure pas moins qu'on y croit. J'adore tout bonnement le personnage de Kile ! Il est très intelligent et n'a pas la langue dans sa poche, en plus d'avoir bon coeur et de s'intéresser aux autres. J'aime aussi Ekkio, qui je crois nous réservera encore des surprises dans le prochain tome ! Il y en d'autres que j'ai bien appréciés, mais je ne me souviens plus exactement de leurs noms... Je comprends tout à fait Eadlyn d'avoir de la difficulté à se rappeler de leurs noms à tous ! 

Je ne pouvais pas passer sous silence mon ressenti face à l'univers dystopique de cette série. Oui l'action est concentrée sur la vie au château, mais je ne crois pas que cela dispense l'auteure de développer son univers derrière. Durant la Sélection d'America, des renégats n'arrêtaient pas d'attaquer le château. Or, dans celui-ci, on ne nous donne pas d'explication décente de ce qui s'est passé pour que les attaques s'arrêtent, hormis qu'elles ont tout bonnement cessé. Je trouve que c'est de la négligence que de ne pas nous donner une explication rationnelle et plausible sur les événements. Oui les castes ont été abolies, mais ce n'est pas du tout suffisant pour moi. Ainsi, j'ai peur que le 5e tome de la série ne réponde pas à mes attentes à ce niveau-là, avec la grogne qui commence lentement à s'élever. J'ai peur qu'on nous dise: "Miracle, tout s'est arrêté... Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ! " Je veux plus de profondeur dans la dystopie que je suis sensée lire, chose que je n'ai pas retrouvé dans la trilogie initiale. Je croise fort les doigts ! 

Pour terminer, l'auteure avait encore ici une plume très fluide et entraînante, même si elle n'est pas spécialement recherchée. Les divers rebondissements du roman m'ont aussi bien plu, même si je pense qu'il aurait pu y en avoir un peu plus. J'ai vraiment bien aimé la fin du livre, qui a provoqué de nombreuses réactions de ma part. J'ai donc très hâte de connaître la suite pour enfin savoir ce qu'il adviendra ! 

Dans l'ensemble, ce 4e tome m'a assez plu, malgré que nous suivions une héroïne au caractère qui ne me correspond pas. Toutefois, les divers événements la transforment tranquillement, de telle sorte que j'ai espoir qu'elle sera un peu plus supportable dans le 5e et dernier tome. Les personnalités des sélectionnés et les rebondissements ont bien été travaillés par l'auteure, ce que j'ai beaucoup apprécié durant ma lecture. Comme vous vous en doutez, toutefois, j'ai très hâte, mais aussi très peur de me plonger dans la suite. J'espère vraiment que l'auteure ne négligera pas le côté dystopique de son histoire pour ne se concentrer qu'exclusivement sur la romance, comme elle l'a fait avec America.



6 décembre 2016

L'Élue par Kiera Cass

Auteur: Kiera Cass
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Pages: 360
Parution: 7 mai 2014


Quatrième de couverture: 

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu'elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu'elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l'heure est désormais venus de désigner l'heureuse élue... 

America n'a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu'elle risque de perdre et de l'âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu'elle désire si ardemment. 

Mon avis: 

Aussitôt que j'ai eu terminé les 1er et 2e tomes de la Sélection, je me suis jurée que, lors de mon prochain passage à la bibliothèque, je repartirais avec celui-ci. Et heureusement pour moi, il était là, m'attendant bien sagement sur la tablette ! 

La Sélection n'est pas la série la mieux écrite. Elle n'est pas la dystopie qui permet de nous faire réfléchir sur notre monde et, en plus, elle est un peu (très) girly. Mais (parce que oui, il y a un mais), j'ai rarement lu des page-turner aussi addictifs que celui-ci avec aussi peu d'action et de contenu. Je ne peux pas m'expliquer moi-même engouement que je ressens pour cette série. C'est un peu comme suivre toutes les télé-réalités sur l'amour que l'on peut voir de nos jours. On commence à l'écouter en se disant que tout ça est fake et que le tout ne va être que du faux drama pour attirer les cotes d'écoute... Et puis on tombe dans le cercle infernal de la télé-réalité, à vouloir savoir qui va faire le prochain coup bas et comment vont s'en sortir les concurrent(e)s à la fin... C'est le même sentiment que j'ai en lisant La Sélection. 

On retrouve donc America pour une dernière fois dans ce roman qui se lit beaucoup trop vite. Nous sommes rendus dans la dernière ligne droite pour l'obtention de la couronne, alors qu'America se pose encore beaucoup trop de questions par rapport à ses sentiments. Honnêtement, à certains passages, je l'aurais volontiers gifler pour qu'elle se réveille enfin de la léthargie dans laquelle elle est plongée depuis la moitié du premier tome. Ici, je ne parle qu'au niveau émotionnel car au niveau intellectuel, elle ne fait que progresser. De découvertes en découvertes, elle apprend en surface seulement ce qui s'est passé pour qu'Illéa devienne ce qu'elle est aujourd'hui. America espère donc de plus en plus révolutionner le système des castes dans lequel elle vit, en amenant des idées nouvelles qui ne sont pas dépourvues de sens !

En parallèle, on suit aussi les différentes attaques de rebelles, que ce soit contre le château lui-même ou contre ses membres lorsqu'ils sont en expédition à l'extérieur. On réussit à comprendre à demi leur but, et je n'ai toujours pas compris la différence entre les rebelles du Nord et du Sud, même maintenant. Je m'attendais à ce que ce troisième tome soit très très axé sur le mouvement de révolution des rebelles, que les rouages de l'univers dystopique dans lequel nous sommes plongés se dévoilent enfin à nous, mais non. Le tout est resté tel qu'il était dans les autres tomes. J'ai vraiment le sentiment que l'auteure a utilisé les attaques de rebelles pour mettre un peu de piquant à son histoire, mais qu'au fond elle n'avait jamais eu l'intention de les faire aboutir à quoi que ce soit de réel. Il s'agissait d'une simple trame de fond en continu, histoire de montrer que le système des castes déplaisait, mais sans plus. Je ne suis plutôt déçu à ce niveau. Lorsque j'ai terminé ma lecture, ma première réaction a été : "Quoi, c'est tout ? On n'en saura pas plus que ça ?"

Encore une fois dans ce tome-ci, j'ai bien aimé le caractère d'America, du moins lorsqu'elle utilisait sa tête. Pour ce qui est de ses réactions au niveau sentimentales, je me sentais exactement comme lors de ma lecture du 2e tome. J'avais envie de lui dire de faire un choix et de s'y tenir et d'arrêter de se torturer avec des choses qui n'existent même pas. Oui elle se sentait menacer par la famille royale à certains moments, mais ce n'était pas une raison pour hésiter à faire un choix. À sa place, cela m'aurait même appuyé dans mes convictions !

Pour ce qui est de Maxon, je le comprends totalement de ne pas savoir sur quel pied danser. Il se retrouve avec très peu de candidates, et sa préférée ne sait même pas ce qu'elle veut elle-même ! Ayant peur que tout rate à cause de cela, il se retourne nécessairement vers les autres, que sa famille ne cesse de lui recommander. Il est comme une souris prise dans un piège, qui doit faire un choix alors qu'il n'a pas tous les éléments sous la main. Je l'ai trouvé extrêmement patient et gentil, et ce même s'il fait quelques erreurs sans grande importance à mes yeux. J'espère vraiment qu'il sera impliqué dans les deux prochains tomes, pour le découvrir dans un contexte tout à fait différent !

Bref, vous aurez compris que j'ai bien aimé ce tome, même si selon moi il manquait beaucoup d'informations. L'auteure ne réussit pas à répondre à la moitié des questions que je me posais, et c'est bien dommage. Toutefois, je comprends qu'il s'agit d'une série un peu plus jeunesse, et donc que les implications politiques et les idées peuvent être moins creusés, mais tout de même. La simple finalité de l'histoire d'amour n'a pas réussi à combler mon envie insatiable de connaître le fin mot de l'histoire... Bref, malgré ces aspects un peu plus négatifs, l'histoire était bien écrite et fluide, et il s'agissait d'un véritable page-turner.

Ne vous arrêtez pas à mon avis ambigu, La Sélection est une série qui a conquis beaucoup de gens et, même si cela n'a pas nécessairement marché avec moi, je crois que vous devriez tout de même tenter le coup afin de vous faire votre propre avis. Qui sait, peut-être que ce sera un de vos prochains coups de coeur ?

Malgré tout, je crois quand même que je me laisserai tenter par les deux tomes suivants. Je suis curieuse de voir comment une fille peut réagir en étant à la place du prince Maxon... À suivre !

N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce livre, mais aussi de la série en entier ! Je vous souhaite de bonnes lectures à tous ! 

4 décembre 2016

Challenge Littérature de l'Imaginaire 5e édition

Photo


Bonjour à tous et à toutes ! 

Nouvelle année, nouveau challenge ! J'ai décidé de m'inscrire, une fois de plus, au Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé, encore cette année, par nul autre qu'Amarüel ! Elle avait extrêmement bien géré le tout l'année dernière, et c'est avec joie que je me plonge dans cette nouvelle aventure en sa compagnie ! 

Cette année, quelques nouveautés ! En effet, au lieu de s'étaler sur un an, le challenge s'étalera maintenant sur 13 mois, soit du 1er décembre 2016 au 31 décembre 2017. On peut penser que c'est sans doute pour simplifier les choses, question que la fin du challenge soit synchronisée avec la fin de l'année ! Idée avec laquelle je suis parfaitement d'accord ! 

Mais le challenge Littérature de l'Imaginaire, c'est quoi au juste ? Eh bien, on peut dire que c'est un challenge que l'on fait sur mesure selon sa volonté et ses envies, et c'est pourquoi je l'aime tant ! Pour ma part, je n'aime pas ça m'imposer des limites trop contraignantes sur les livres que je lirai dans l'année (puisque je n'en ai vraiment pas besoin pour m'inciter à lire). Ici, c'est vous qui créez votre challenge, en respectant toutefois certaines exigeances: il faut lire des livres faisant partie des genres de Fantasy, Fantastique ou Science-fiction. Après ça, vous pouvez moduler le tout comme vous souhaitez selon les choix qui s'offre: 

Échelon 1: Atterissage dans l'irréel - au moins 12 livres 
Échelon 2: Petit pas dans l'ailleurs - au moins 24 livres
Échelon 3: Plongée dans l'inconnu - au moins 36 livres 
Échelon 4: Immersion dans le vide - au moins 48 livres 
Échelon 5: Absorption dans l'étrange - au moins 60 livres 
Échelon 6: Fusion dans l'utopique - au moins 72 livres 
Échelon 7: Je lis donc je chronique - au moins 100 livres
Échelon 8: Synchronisation avec la page - au moins 130 livres

Vous choisissez donc un nombre minimal de livres que vous voulez lire dans l'année + 1 mois. Pour ma part, je commence doucement en me fixant un objectif de 12 livres, mais je vais plutôt essayer d'en lire 36...!

Et voici les différentes catégories du challenge: 

/!\ Vous pouvez choisir deux catégories si vous le souhaitez, mais attention à ce que ces catégories soient cumulables (la C et A ne sont pas compatibles par exemple) /!\

Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité - Le challenge reste comme il était jusque-là, à savoir tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’imaginaire.

Catégorie B : Banshee de la Double page - Vous choisissez de ne lire que deux genres que vous signalerez lors de votre inscription (par exemple : Fantasy/SF ou SF/Fantastique ou Fantasy/Fantastique). Tous supports confondus.

Catégorie C : Cerbère des Mots - On bannit les BDs et les mangas, la place est réservée aux romans uniquement. Tous genres confondus.

Catégorie D : Dragon de la Multidisciplinarité - Vous devrez choisir un genre en début de challenge entre la Fantasy et la SF. Ils ont tous deux des sous-genres, dans cette catégorie vous devrez lire un livre par sous-genre. A vous de voir ce que vous lisez pour le reste de la catégorie.

Fantasy : Dark Fantasy // Heroic Fantasy // La Fantasy épique (dans laquelle je regroupe volontairement la High Fantasy et le Sword & Sorcery) // Light Fantasy // Romantic Fantasy // Science Fantasy
Science-fiction : Anticipation // Cyberpunk // Hard-Science ou Voyage Dans le Temps (au choix) // Space Opéra // Steampunk// Uchronie

*Nouveautés !

Catégorie E : Elfe de l'incontournable  - Vous lirez ce que vous voudrez durant ce challenge dans le genre que vous voulez MAIS il vous sera obligatoire de lire 3 livres écrits par des auteurs que l’on qualifie de « classiques » de l’imaginaire. Les incontournables quoi.
Je vous propose une trentaine d’auteurs classiques, indiquez moi les auteurs que vous pensez lire durant le challenge (ceci ne sera pas gravé dans le marbre, toute modification est envisageable) :

  • Aldous Huxley
  • Anne McCaffrey
  • C.S. Lewis
  • Dan Simmons
  • David Eddings
  • David Gemmell
  • Douglas Adams
  • Edgar Rice Burroughs
  • Frank Herbert
  • Fritz Leiber
  • George Orwell
  • George R.R. Martin
  • H.G. Wells
  • H.P. Lovecraft
  • Isaac Asimov
  • J.R.R. Tolkien
  • Marion Zimmer Bradley
  • Michael Moorcock
  • Neil Gaiman
  • ​​Orson Scott Card
  • Philip K. Dick
  • Pierre Pevel
  • Ray Bradbury
  • Raymond E. Feist
  • Robert Jordan
  • Robert Silverberg
  • Robin Hobb
  • Roger Zelazny
  • Stephen King
  • Terry Pratchett

Pour ma part, j'ai décider de pimenter un peu le défi cette année, en ajoutant la catégorie E à mon challenge. Dans cette optique, je me prévoirai donc des livres particuliers que je devrai absolument lire dans mon année (et non pas comme ce que j'ai fait l'année dernière avec ma malheureuse PAL...! Voici donc les livres que je souhaite lire cette année, qu'ils soient ou non en ma possession:

   

    



Seuls les livres chroniqués, d'une quelconque façon, sont comptabilisés pour ce challenge. Ainsi, lorsque que vous voulez ajouter un nouveau livre, il vous suffit, cette année, de remplir le formulaire prévu à cet effet  au lien suivant: CHROBOX 

Les livres qui répondent à la catégorie E seront donc l'Intégrale 4 du Trône de Fer par George R.R. Matin, 1984 par George Orwell (décidément, j'aime beaucoup les Georges) et j'aurais mis soit l'Enfant maudit par J.K. Rowling ou La première leçon du sorcier par Terry Goodkind selon ce qu'Amarüel en pensera (et si cela ne fonctionne pas, je choisirai un 13e livre pour combler le manque ^^). 

Et voilà pour mon challenge ! Bonne année de lecture à tous, et n'hésitez pas à vous inscrire en vous rendant sur le blog d'Amarüel ! Et si vous êtes inscrits, n'hésitez pas à me partager vos PAL ! 

Avancée de mon challenge :

1. La Sélection tome 4: L'Héritière par Kiera Cass
2. Une braise sous la cendre par Sabaa Tahir
3. Les chroniques lunaires tome 1 : Cinder par Marissa Meyer
4. Harry Potter et l'Enfant maudit par John Tiffany et Jack Thorne
5. Elia la passeuse d'âme par Marie Vareille
6. Sang de pirate tome 2: Tempêtes par Elisabeth Tremblay

2 décembre 2016

Le voleur de coeur par Rawia Arroum

Auteur: Rawia Arroum
Éditeur: Michel Lafon
Collection: ---
Pages: 395
Parution: 14 avril 2016


Quatrième de couverture: 

Dans un monde où musique et magie ne font qu'un, Dylan est né privé des deux. Et ce n'est pas son seul secret: deux coeurs battent dans sa poitrine, mais l'un n'est pas le sien... 

Mon avis: 

Ce livre s'est retrouvé entre mes mains sans même que je ne sache de quoi il parle. C'est très rare que je fais ça, mais je l'ai aperçu à la bibliothèque et je l'ai pris seulement parce que je trouvais la couverture à tomber ! Et il faut le dire, l'illustrateur a fait un travail magnifique ici ! Je n'ai donc même pas lu la quatrième de couverture (qui, de toute façon, ne m'en aurait pas appris beaucoup plus) et je l'ai immédiatement emprunté. Je me suis dit: Ça ne peut pas faire de mal d'emprunter un livre sur un coup de tête, comme ça, sans le connaître ! L'avenir m'a appris à mes dépens que j'avais eu tort. 

Comme la quatrième ne dit pas grand chose, je vais essayer de vous aider un peu. Dans ce monde, chaque personne naît avec une mélo-âme, une âme musicale. Ainsi, dès sa naissance, on lui construit un instrument, qui va de pair avec sa personnalité, et qui l'accompagnera toute sa vie. De plus, chaque nouveau-né est plongé dans la rivière-mère, Melody, pour recevoir d'une part sa mélo-âme, mais aussi les premières notes de sa mélodie personnelle, avec laquelle il peut maîtriser la magie. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, son instrument développera des organes internes (un coeur, des poumons, ainsi de suite) qui le relieront parfaitement à son propriétaire. Ainsi, si l'instrument subit des dommages physiques, son propriétaire les ressentira également, et cela va dans les deux sens. Or Dylan, le personnage principal, n'a pas de mélo-âme et sa guitare n'a pas d'organes comme les instruments des autres. 

Comme vous pouvez le voir, l'univers imaginé par l'auteure est extrêmement originale. Utiliser la musique pour canaliser et contrôler la magie, c'est du jamais vu. La relation entre les instruments et leur propriétaire me fait un peut penser au lien entre les personnages et leur daemon dans la trilogie À la croisée des mondes de Philip Pullman. En effet, il s'agit d'un lien intrinsèque, qui est créé dès la naissance et dont la survie de l'un dépend de celle de l'autre. C'est une relation qui en vient très complexe, et qui est beaucoup plus profonde qu'une simple amitié. Ils sont chacun une part importante de l'autre, une partie de leur âme. Pour cela, je lève mon chapeau devant l'imagination de l'auteure. 

Ensuite, j'ai beaucoup aimé les personnages. Je me suis immédiatement attachée à Kana, cette petite fille qui n'a l'air de rien, mais qui a du caractère. Je lui ressemble beaucoup de par sa façon d'être, ses réactions et sa façon de considérer la vie. Elle était sans conteste mon personnage préféré, même si je ne l'ai pas vu très longtemps. Ensuite, il y avait Ethan, le meilleur ami de Dylan. Ethan est vraiment le genre de personnage type "meilleur ami", avec un petit plus. En effet, il est la petite touche d'humour qui permet de rendre le livre respirable (j'y reviendrai plus tard), mais aussi le protecteur le plus dévoué de Dylan. Il a un énorme courage, ce que j'admire aussi énormément.

Finalement, nous avons Dylan. Dylan est le genre de personne qui se plaint un peu pour rien, qui est extrêmement lâche et qui le sait, mais n'essaie pas du tout de s'améliorer. Il est d'abord difficile à cerner, mais on finit par l'apprécier avec le temps. C'est sûr qu'il n'ira pas au-devant d'un danger pour sauver ses amis. Il sera plutôt le poltron qui se cachera à la moindre petite menace et qui se plaindra au moindre effort qu'il aura à faire. Ce n'est pas mon personnage préféré, mais son attachement à Ethan et Kana était très beau à voir, de telle sorte que j'ai bien aimé le suivre. 

L'ambiance, quant à elle, était assez spéciale. Tellement, en fait, qu'elle est ce sur quoi se base le livre. Au tout début, on nous présente le monde, puis le personnage et la petite vie tranquille qu'il mène avec son meilleur ami, sa copine et sa famille. Puis, tranquillement, on nous plonge dans une tension palpable. Tous les événements sont de plus en plus inquiétants, créant un suspense insoutenable. Mais pas le genre de petit suspense où on se dit: Oh, j'ai hâte de savoir la suite !!!! Non, pas du tout. En fait, on est plus proche d'une ambiance de type film d'horreur qu'autre chose. Et là, je vous rassure tout de suite, je suis incapable d'écouter un film d'horreur ou un film de suspense/horreur, et j'ai très bien pu lire ce livre, alors ne soyez pas inquiet là-dessus. C'est seulement la seule façon que j'ai trouvé pour vous faire comprendre l'ambiance qui me poursuivait tout au long de ma lecture. 

Et puis la fin... Bon, je dois dire que, dès le début, j'avais déjà deviné une grosse partie du punch final. Non tous les détails, mais le plus gros disons. Mais en fait, avec les faits qui nous étaient présentés tout au long du livre, je me suis dit que je me trompais sans doute, que tout ça devait dépasser la théorie que je m'étais imaginée... Eh bien non ! J'ai eu l'impression que l'auteure n'avait pas réussi à trouver une explication plausible pour tout et, alors qu'elle est arrivée à la fin, elle a trouvé une explication un peu absurde (surtout en ce qui a trait aux messagers) pour que le tout se termine comme il se doit. Or, ça n'a pas réussi avec moi. Je m'attendais à quelque chose de grandiose, et la fin m'a laissé pantoise. De même, les derniers événements avant la révélation finale était de plus en plus sans profondeur, sans justification... C'était un peu de la violence gratuite, pour frustrer le lecteur. Bref, je ne m'étendrai pas plus sur le sujet, mais la fin m'a beaucoup déçue. 

En bref, je n'ai pas vraiment apprécié ce livre. Les événements présentés ont été un peu fait à l'arrache, les messagers (personnages très important de l'histoire) n'ont pas du tout été travaillés et le final m'a laissé très déçue. Toutefois, j'ai beaucoup aimé l'originalité de l'univers, les personnages de Kana, Ethan et Dylan ainsi que l'ambiance, qui me faisait craindre à chaque instant qu'un nouveau drame n'arrive.