12 octobre 2016

Kaïsha : L'enfant des trois mondes par Elisabeth Camirand

Auteur: Elisabeth Camirand
Éditeur: ADA
Collection: ---
Pages: 471 pages
Parution: 1er mai 2015


Quatrième de couverture: 

Kaïsha n'a que 13 ans lorsqu'elle apprend qu'elle est une enfant des deux mondes. Née d'un amour interdit, elle est condamnée à être rejetée et méprisée par tous. Résolue à découvrir la vérité sur ses origines, elle s'embarque dans un voyage qui la mènera jusqu'aux confins de la Terre. Un voyage qui changera son destin, mais aussi celui du monde. 

Classement: Argent

Mon avis: 

J'ai entendu parler de ce livre, en premier lieu, sur la chaîne de MaxBooking, un booktuber québécois. Il revenait alors du salon du livre de Québec, et avait fait une interview avec deux auteurs, dont Elisabeth Camirand. En découvrant d'où provenait l'idée de base de l'histoire de Kaïsha, je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir découvrir ce livre. De plus, il était en prix de lancement (comme tous les tomes 1 des séries éditées par ADA), ce qui le rendait d'autant plus intéressant. Mais passons outre ! 

L'auteure a d'abord expliqué qu'elle avait l'idée de ce monde dans l'un de ses cours au Cégep. Le professeur soutenait alors que c'était l’environnement dans lequel les populations humaines évoluait qui changeait leur façon d'être et leurs valeurs, et ce même s'il provenait du même endroit au départ. Elisabeth Camirand a voulu pousser cette théorie au maximum: Que se passerait-il si des nations vivant dans des climats totalement différents décidaient (et donc ayant différentes valeurs et différentes façons de vivre), au lieu de faire la guerre, de s'ignorer complètement ? C'est donc là que lui est venue l'idée du personnage de Kaïsha: Et si un enfant avait des parents issus de deux nations différentes, que lui arriverait-il ? 

C'est donc ainsi que l'univers est né. Dans Kaïsha, il existe 5 mondes différents: le Désert, les Plaines, la Mer, la Forêt et les Montagnes. Ces 5 nations ne sont jamais en guerre, mais entretiennent aussi de très mauvaises relations. Les seules personnes qui sont réellement en contact avec des membres des autres nations sont les marchands et les voyageurs (qui gardent et nourrissent tout de même les préjugés via-à-vis des membres des autres nations). Juste là, j'étais vraiment intéressée par cette histoire ! Le monde que l'auteure a créé regorgeait, à mes yeux, de possibilités et l'approfondissement de ce concept d'ignorance entre les mondes m'attirait irrésistiblement. 

Je me suis donc lancée dans cette série avec, il faut le dire, beaucoup d'attentes. Nous commençons donc l'histoire avec Kaïsha, 13 ans, qui vient d'apprendre par sa mère adoptive qu'elle est une enfant des deux mondes. Or, il faut savoir, comme vous vous en doutez maintenant, que les enfants des deux mondes sont extrêmement mal perçus par l'ensemble des habitants de tous les mondes. Ils sont, habituellement, immédiatement rejetés partout où ils vont et sont voués à vivre seuls et dans la misère. Kaïsha prend donc peur, d'abord d'elle-même, puis des autres et du système dans lequel elle vit. Puis, elle se décide à aller retrouver ses parents, coûte que coûte, même si elle doit traverser le monde entier pour y parvenir. 

Dans l'ensemble, j'ai bien apprécié l'histoire de Kaïsha. On apprend à connaître cette jeune fille d'abord dans sa famille d'accueil, puis seule sur la route. Un certain événement vient complètement changer la tournure de l'histoire au tout début, et je dois dire que j'ai été bien contente de ce changement. En effet, étant beaucoup plus jeune, mes histoires préférées portaient justement sur un voyage qu'entreprenait un personnage (jeune de préférence) pour réussir à réaliser une quête, quelle qu'elle soit. Or, il était très rare qu'il arrivait un événement qui faisait dévier la quête aussi radicalement, et j'ai donc été agréablement surprise. 

Toutefois, malgré cela, le roman n'a pas réussi à rejoindre les attentes que je m'étais fixées. En effet, je m'attendais à une histoire plus poussée, qui met au coeur de son intrigue les relations inter-mondes de différents points de vue. Cela n'a pas été le cas. D'abord, on s'est beaucoup attardé sur la vie de Kaïsha et sa façon à elle de percevoir le monde avant d'apprendre qu'elle était une enfant de deux mondes. C'est à ce moment que je me suis rendue compte que ce livre n'était peut-être plus fait pour moi. En effet, j'ai alors remarqué que l'histoire s'adressait principalement à de jeunes adolescents. Si j'avais lu ce livre lorsque j'étais âgée de 12-13 ans, je l'aurais vraiment adoré. Il tombe parfaitement dans le genre d'oeuvres que je lisais alors et répond à beaucoup de mes anciennes attentes en matière de fantasy. Toutefois, aujourd'hui, je n'apprécie plus autant ce genre de livre. Pour que j'aime de la fantasy, elle doit être extrêmement bien décrite, précise (ce qui ne pose pas un problème ici), mais surtout utiliser un vocabulaire enrichi. Par exemple, les livres du Trône de fer de Gorages R.R. Matin forment une saga de fantasy par excellence. Bien sûr, je n'ai pas une attente de retrouver la complexité du Trône de fer dans une saga de fantasy jeunesse, mais je ne m'attendais pas non plus à une narration visant un public très jeunesse. 

Dans un sens, je peux aussi dire que un tel désavantage pourrait être un avantage pour d'autres. En effet, c'est un livre qui se lit incroyablement bien et qui a une histoire qui pourrait intéresser de jeunes adolescents, ce qui en fait une très belle première immersion dans le genre de la fantasy. De plus, comme le personnage principal est une fille, cela pourrait même venir chercher l'intérêt de jeunes filles qui ne se voyaient pas du tout lire des livres se déroulant dans un univers imaginaire. 

Finalement, je parlerai un peu du personnage de Kaïsha. Alors, on peut dire qu'elle ne manque pas de courage, ni de naïveté. En effet, elle décide de s'embarquer dans un voyage pour retrouver ses parents alors qu'elle ne connaît pratiquement rien d'eux ni de l'univers dans lequel elle vit. Consciente de cela, l'auteure ne laisse absolument pas cette naïveté impunie et décide de confronter son personnage à la dure réalité de la vie dès les premiers chapitres. On peut donc voir la progression psychologique du personnage de Kaïsha, qui est en accord avec les obstacles qu'elle a dû surmonter depuis son départ du monde des Plaines. Pour cela, je lève mon chapeau à l'auteure. C'est rare de voir des auteurs réussir à choisir les bonnes péripéties à faire subir à leur personnage pour qu'il réagisse d'une telle façon à la fin du roman. 

Somme toute, il s'agissait d'un bon roman de fantasy jeunesse, qui aurait sans doute été un coup de coeur si je l'avais lu à 12-13 ans. Je suis tout de même contente d'avoir découvert cet univers par les yeux de Kaïsha, et je n'hésiterai pas à aller me procurer le deuxième tome lorsque j'aurai envie d'une lecture un peu plus légère. Je vous le conseille donc si vous n'êtes pas familier avec la fantasy et que vous voulez vous initiez tranquillement au genre, si vous êtes âgés de 10 à 15 ans ou si vous avez envie d'une lecture non prise de tête dans un univers de fantasy. Attention toutefois pour les plus jeunes: certaines scènes peuvent être quelque peu violente, alors soyez certains que vous êtes prêts à confronter ce genre de situation avant de vous embarquez dans une lecture comme celle-ci !

Et vous, avez-vous envie de découvrir ce livre ? Qu'en avez-vous pensé, si vous l'avez déjà lu ? 



16/12





Aucun commentaire:

Publier un commentaire