29 octobre 2016

L'âge de feu: Dragon par E.E. Knight

Auteur: E.E.Knight
Éditeur: Milady
Collection: Fantasy
Pages: 512 
Parution: 21 mars 2014


Quatrième de couverture: 

Au plus profond d'une caverne, dans les montagnes, naît une couvée de dragons. Les quatre petits appartiennent à une espèce en voie d'extinction: ils sont le dernier espoir de survie de leur peuple. Mais les nains font irruption et sèment la mort dans la caverne. 

Seul le jeune Auron parvient à s'échapper. Spécimen rare de dragon gris sans écailles, uniquement armé de son esprit, de ses griffes et d'un esprit de survie sans limite, il décide de partir en quête de ses semblables. C'est le début d'un long périple dans un monde dangereux, peuplé d'elfes mercenaires et d'humains violents, où il rencontrera des alliés improbables et découvrira sa véritable nature. 

Mon classement: Or 

Mon avis: 

Étant une fanatique de dragons, je ne pouvais pas passer à côté d'un livre comme celui-ci, qui était de surcroît écrit du point de vue du dragon lui-même ! Vous me direz qu'il m'en faut peu pour accrocher sur un livre, mais que voulez-vous je suis une personne faible quand on me prend par les sentiments ! 

Nous suivons donc l'histoire d'Auron, un jeune dragonnet, et ce dès son éclosion de l'oeuf ! Nous sommes immédiatement dans sa tête, avec toutes les sensations et les pensées que peut avoir un jeune dragon. J'ai eu un peu peur que l'auteur reste en surface en nous donnant un dragon un peu niais à la naissance, mais pas du tout en fait ! Auron est un jeune dragon mené par ses instincts, bien sûr, mais qui sait tout de même réfléchir quand il le faut, et ce dès les premiers instants de sa vie. L'apprentissage qu'il recevra de la part de ses parents le guidera tout au long de sa vie, en lui enseignant des principes de base pour que dragon s'épanouisse sans tomber dans l'excès. 

Ainsi, dès son plus jeune âge, Auron est obligé de se débrouiller seul. Il apprend à évoluer au fil des diverses rencontres qu'il fait dans le vaste monde et à connaître l'univers qui l'entoure. Il se rend bien vite compte que quelque chose cloche, puisqu'il ne rencontre que très peu de dragons durant son long périple. Puis, l'intrigue principale s'emboîte et nous comprenons enfin ce qui se trame. Je ne peux pas en dire plus, par peur de trop en révéler pour votre propre bien. 

Il faut dire que, vis-à-vis de l'intrigue, j'ai un avis plutôt mitigé. En fait, l'auteur a voulu faire, à mon avis, un préquel à son histoire. Il commence donc dès la naissance d'Auron et nous fait pleinement vivre ses années d'errance. Cette partie de l'histoire, je dois l'avouer, est plutôt longue. Le voyage s'étale sur les pages et des pages et nous ne comprenons pas trop où tout cela nous mènera. Toutefois, j'ai apprécié de vivre les événements "habituels" d'un tel voyage avec les yeux d'un dragon. Rendu environ au 3/4 du livre, l'histoire devient très prenante et on ne peut plus lâcher le livre. On se dit: "Enfin, ça débloque !" et puis on voit qu'il ne reste que 150 pages et on est un peu déçu. Toutefois, grâce à cette fin, j'ai très envie de lire le prochain tome, me disant que l'intrigue devrait s'apparenter à ce qui a été fait à la fin du premier tome. 

Sinon, pour ce qui est d'Auron, je dois dire que c'est le genre de personnage typique que j'adore ! Il est incroyablement intelligent et gentil, et il sait habituellement quoi faire pour se sortir de situations difficiles. Il sait bien se jouer des personnes qu'il veut berner et c'est magistralement bien fait ! Grâce aux événements qu'il a vécu tout au long de son errance, il a beaucoup évolué psychologiquement. De même, comme je le disais, les enseignements de ses parents reviennent toujours à sa mémoire afin de prendre les meilleures décisions pour son avenir. Ce sont vraiment les événements de sa vie qui font de lui l'être qu'il est à la fin du tome et je lève donc mon chapeau à l'auteur pour cela. Comme l'évolution psychologique majeure a été effectuée dans ce tome, je présume que le prochain sera bourré d'actions en tout genre. 

Pour conclure, je peux donc affirmer que j'ai bien aimé ce livre. Je reste avec un avis mitigé en ce qui a trait à plusieurs longueurs dans le livre, mais j'ai espoir que cela ne se perpétuera pas dans les prochains tomes. J'aime aussi beaucoup l'idée de l'auteur d'avoir décidé de prendre le point de vue d`'un dragon pour raconter l'histoire. C'est très original, comparé à ce qu'on peut lire habituellement. J'ai bien hâte de voir comment l'auteur exploitera ce qu'elle a mis en branle dans ce tome-ci concernant le futur de l'espèce. 

À tous les fervents de fantasy, je crois que vous aimerez autant que moi la fin. À mon avis, le "préquel" est un moment à passer, mais le reste de la saga m'a l'air d'en valoir la peine ! 

Et vous, qu'avez-vous pensé de ce livre ? Est-ce que des longueurs comme celles dont je parle vous font peur, ou alors vous êtes prêts à passer par-dessus pour risquer de trouver une merveilleuse série ?

22/12


28 octobre 2016

Vampire Academy : Soeurs de sang (T1) par Richelle Mead

Auteur: Richelle Mead
Éditeur: Castelmore
Collection: ---
Pages: 320 pages
Parution: 8 octobre 2010


Quatrième de couverture: 

Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun: à l'abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. 

Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï. Menacées au sein même de l'académie, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdits, elles doivent rester sur leurs gardes: les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés de Moroï, pourraient bien faire de Lissa l'une d'entre eux pour l'éternité. 

Classement: Or 

Mon avis: 

Je me suis décidée à commencer cette série fantastique après avoir vu le film portant le même nom. En effet, j'hésitais beaucoup à me replonger dans un univers portant sur les vampires (je ne sais pas si vous vous souvenez, mais la folie Twilight est encore bien présente dans ma mémoire). Or, lorsque j'ai vu que 1) Il n'y avait pas de loup-garou, 2) Ça se passait dans une école, 3) Que les vampires pouvaient maîtriser la magie et 4) Que Dimitri et Rose étaient badass, je me suis décidé à me lancer. 

Alors on se retrouve ici dans un monde peuplé de différentes sortes de vampires. D'abord, une explication sur le vocabulaire: Les Moroï sont les gentils vampires qui maîtrisent des pouvoirs magiques reliés à l'un des quatre éléments, les Strigoï sont les méchants vampires, qui ne maîtrisent pas de pouvoirs magiques mais qui deviennent améliorés physiquement et immortels, et finalement les Dhampirs sont produits par la liaison d'un Dhampir et d'un Moroï, et sont des humains améliorés au niveau physique. Le rôle des Dhampirs, dans ce monde, est de protéger les Moroï des Strigoï. Pour ce faire, ils vont dans une école avec les Moroï, Vampire Academy, afin d'apprendre à tuer les Strigoï et développer leur habiletés physiques, tandis que les Moroï apprennent à contrôler leurs pouvoirs (grosso modo). 

Nous avons donc ici Rose, qui est une dhampir et la meilleure amie de Lissa, une Moroï de sang royal. Elle s'est donc attitrée personnellement la protection de sa meilleure amie contre ses ennemis à l'école ainsi que les Strigoï qui pourraient venir rôder dans le coin. Comme vous pouvez le voir, l'univers, à la base, est assez intéressant par sa relative complexité. On nous plonge dans un monde peuplé de vampires, bien sûr, mais qui diverge quelque peu de ce que l'on peut voir dans le même genre. De plus, l'histoire se passe dans une école, comme si on était dans une école secondaire pour adolescents avec pouvoirs magiques ou aptitudes physiques exceptionnelles. Et comme j'adore les récits qui parlent d'apprentissage de la magie dans une école (on ne voit pas du tout la Potterhead), je ne pouvais qu'accrocher à celui-ci. 

Parlons maintenant des personnages. Rose est sans conteste mon personnage préférée. Elle a un niveau de badassitude rarement égalé dans d'autres livres. On se retrouve dans sa tête tout au long de l'histoire (et de la série je présume), ce qui est vraiment un gros plus. Elle a le sens de la répartie et ne se laisse pas intimider, même si elle est dans un milieu masculin où la testostérone est bien présente ! Mais à quoi pouvait-on s'attendre d'autres en réunissant des ados dont le but ultime de leur présence ensemble est d'apprendre à se défendre contre des meurtriers sanguinaires ? Regardez seulement les gens qui étudie pour devenir policier, et dites-moi ensuite que l'esprit de compétition n'existe pas !

Ensuite, le deuxième personnage principal est Lissa, la Moroï de sang royal. Alors, Lissa est une fille plutôt calme en soi, qui attire les foules. C'est une personne infiniment gentille qui n'hésitera pas à vouloir aider les autres avant de s'aider elle-même. Je la comparerais à un lac paisible, qui inspire la relaxation mais qui, dès qu'elle est confrontée à une situation horrible, sera profondément atteinte à l'intérieur d'elle-même. On peut la qualifier de très émotive. Elle a noué une très belle amitié avec Rose qui, au contraire, s'est forgée une carapace qui rien ne semble pouvoir réussir à percer. Elle fait aveuglément confiance à son amie, ce qui parfois lui attire des ennuis.

Finalement, je ne pouvais pas parler de ce livre sans évoquer l'existence de Dimitri. Il s'agit d'un dhampir adulte qui vient du nord de l'Europe (je ne me souviens plus exactement du pays, peut-être la Roumanie) et qui a été attribué à Lissa comme gardien officiel. Et donc, pendant qu'elle est à l'école, il supervise quelques cours pour les dhampirs. Je dois avouer que c'est le personnage type qui me fait craquer, et je n'ai pas pu résister cette fois encore. Je crois que l'expression parfaite pour le caractériser serait "façade d'indifférence". Que ce soit dans le livre ou dans le film, je n'ai pas pu résister à son charme !

Pour terminer, l'ambiance tout au long du roman était très intéressante. On commence sur une scène particulièrement stressante et sur un mystère un peu étrange. Cette sensation de mystère et de peur reste présente tout au long du roman, et ce même jusqu'à la scène finale. Je ne m'attendais pas du tout à cette fin lorsque j'ai visionné le film, ce qui est une très bonne chose en soi.

Bref, j'ai vraiment bien apprécié ce roman ! Il ne tombe toutefois pas dans mes coups de coeur, puis que je trouve qu'il manquait un petit quelque chose pour y arriver. Je souhaite de tout coeur que les prochains seront aller chercher l'élément manquant afin de me faire apprécier encore plus cette série. La finale m'a laissé sur ma faim et j'ai bien hâte de mieux comprendre le mystère de Rose et Lissa !

N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé du livre ! Est-ce que vous trouvez les nouvelles couvertures plus belles que les anciennes ?


12/12


14 octobre 2016

Challenge : Relecture de la saga Harry Potter !


Bonjour à toutes et à tous ! 

Alors, depuis le mois de Juillet, je suis en train de faire une relecture de la saga Harry Potter ! En fait, je me suis rendue compte, durant les vacances, que je n'avais jamais relu les tomes 1 à 5 de la série ! J'ai donc décidé de remédier à cela, et je suis donc en train d'effectuer une relecture des livres. Mon objectif est d'avoir terminer cette relecture avant la fin de l'année, soit le 31 décembre 2016. Comme je trouve cela très intéressant de faire ressortir les choses qui ont été mises de côté dans les films et qui sont somme toute assez importants dans les livres, j'ai décidé qu'au fur et à mesure de mes lectures, je listerai les différents éléments que je voudrais me rappeler (et vous rappeler à vous aussi si cela fait longtemps que vous ne les avez pas lu) qui se passe dans les livres et non dans les films (ou qui sont différents). 

Donc attention pour ceux qui n'ont pas terminé la saga ou qui ne veulent pas se faire spoiler avant une relecture ! 

Tome 1: Harry Potter à l'école des sorciers  

- Harry croise pour la première fois Drago Malefoy chez Mme Guipure, lorsqu'il se fait faire sa propre robe de sorcier. 
- Harry est obligé de retourner chez les Dursley entre sa journée sur le Chemin de Traverse et le jour où il va prendre le Poudlard Express. C'est donc pour ça qu'Hagrid n'est pas avec lui et qu'il rencontre les Weasley. 
- Lorsqu'il va chercher la pierre philosophale, Harry ne laisse pas Hermione à l'arrière, à s'occuper de Ron après la partie d'échec version sorcier. Au contraire, elle l'accompagne et l'aide à franchir l'épreuve concocté par Rogue, soit une épreuve de déduction logique de potions.








Tome 2: Harry Potter et la chambre des secrets

- Son oncle et sa tante décide de lui céder la deuxième chambre de Dursley car ils ont peur de ce qu'Harry pourrait leur faire avec sa magie.
- L'utilisation de la magie par Dobby dans la maison des Dursley vaut un avertissement à Harry de la part du Ministère de la Magie.
- Harry se cache dans l'armoire à disparaître chez Barjow et Beurk pour ne pas se faire voir par Drago et son père.
- Les autres élèves, suite aux attaques répétées du Basilic à Poudlard, sont persuadés qu'Harry est le fautif et ont donc très peur de lui.
- On comprend mieux que Hagrid a été expulsé de Poudlard et s'est fait retiré sa baguette à cause de Jedusor et des accusations qu'il faisait peser contre lui.







Tome 3: Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban 

- Sirius achète un Éclair de feu à Harry pour Noël, et Hermione insiste fortement pour qu'Harry le donne à McGonagall. Elle est sûre qu'il vient de Sirius et qu'il pourrait y avoir enfermer un maléfice contre Harry. Le balais lui est donc confisqué.
- On apprend dans le livre l'histoire de la plantation du Saule Cogneur, soit que Dumbledore l'a fait mettre là pour que Lupin puisse avoir un accès direct à la Cabane Hurlante lors des soirs de pleine lune. La Cabane Hurlante a donc la réputation d'être hantée à cause des hurlements qui lançaient Lupin lors de ses transformations.

Tome 4: Harry Potter et la coupe de feu 

- D'abord, le sphinx dans le labyrinthe me manque terriblement dans le film !
- Ensuite, rendu dans le cimetière, les Mangemorts n'attaquent pas Harry parce que Voldemort les en empêche.
- À la coupe du Monde de Quidditch, on voit le match des Irlandais contre les Bulgares. Les différentes équipes ont aussi des mascottes vivantes, étant des vélanes et des leprechaun.
- À la fin du tournoi, Harry décide de donner l'or qu'il a remporté au Tournoi des Trois Sorciers à Fred et Georges pour qu'il puisse ouvrir leur magasin de farces et attrapes.
- L'une des grosses intrigues de l'histoire est de savoir comment Rita Skeeter fait pour entendre des choses alors qu'on ne la voit pas. Hermione finit par découvrir qu'elle est un animagus non déclaré (elle se transforme en scarabée).






Tome 5: Harry Potter et l'ordre du phénix 

-Fred et Georges font beaucoup de bêtises dans l'école durant le règne d'Ombrage, et décident finalement de s'en aller ouvrir leur commerce sans passer leurs ASPIC.
-Hermione et Ron sont préfets à partir de ce tome.
- Harry, Fred et Georges se sont fait interdire de jouer par Ombrage parce qu'ils avaient été violents, à la fin d'un match, avec Malefoy.
-Ron devient le gardien de l'équipe de Gryffondor et Ginny devient l'attrapeur le temps de remplacer Harry.
- Les rendez-vous avec Cho ne fonctionnent pas très bien pour Harry, qui ne dit jamais les bonnes choses aux bons moments.
- Hermione réussit à publier, grâce à l'aide de Luna et Rita Skeeter, un article dans le chicaneur où Harry explique entièrement ce qui lui est arrivé dans le cimetière l'année précédente.
- Hermione écrit de temps à autre à Victor Krum, ce qui rend Ron jaloux.
- Kreattur ment à Harry sur l'absence de Sirius à Square Grimmaurd, ce qui le convainc de se rendre au Ministère.
- Dumbledore avoue que tout est de sa faute dans son bureau, où il est même sur le point de pleurer.

 Tome 6: Harry Potter et le Prince de sang-mêlé 

- Le premier Ministre de la magie rencontre le premier Ministre moldu pour parler des mesures à prendre.
- Harry devient capitaine de l'équipe de Quidditch de Gryffondor.
- La première rencontre du club de Slug a lieu dans le train. Ginny y est invité parce qu'elle lancé un sort à quelqu'un.
- C'est Tonks qui trouve Harry dans le train sous sa cape d'invisibilité. On apprend que son patronus s'est changé.
- Malefoy, à la fin, explique à Dumbledore qu'il avait jeté un sort d'Imperium à Madame Rosmerta du bar.
- Harry et Dumbledore ne peuvent pas transplaner de l'intérieur du château, ils doivent se rendre dans le parc. À leur retour, ils empruntent des balais à Rosmerta.
- Harry, avant de partir chercher l'Horcruxe, donner le reste de sa potion Felix Felicis à Hermione, Ron et Ginny et leur demande de patrouiller les couloirs de l'école.
- À la fin du tome, c'est une vraie guerre qui est engagée dans l'école. Bill Weasley se fait mordre par Greyback.
- Il y a plus de souvenirs de la vie de Jedusor, par exemple sur la rencontre de son père et sa mère, mais aussi lorsqu'il est allé rendre visite à une dame qui avait la coupe et le médaillon et sur le refus de Dumbledore de l'engager comme professeur de DCFM.




12 octobre 2016

Kaïsha : L'enfant des trois mondes par Elisabeth Camirand

Auteur: Elisabeth Camirand
Éditeur: ADA
Collection: ---
Pages: 471 pages
Parution: 1er mai 2015


Quatrième de couverture: 

Kaïsha n'a que 13 ans lorsqu'elle apprend qu'elle est une enfant des deux mondes. Née d'un amour interdit, elle est condamnée à être rejetée et méprisée par tous. Résolue à découvrir la vérité sur ses origines, elle s'embarque dans un voyage qui la mènera jusqu'aux confins de la Terre. Un voyage qui changera son destin, mais aussi celui du monde. 

Classement: Argent

Mon avis: 

J'ai entendu parler de ce livre, en premier lieu, sur la chaîne de MaxBooking, un booktuber québécois. Il revenait alors du salon du livre de Québec, et avait fait une interview avec deux auteurs, dont Elisabeth Camirand. En découvrant d'où provenait l'idée de base de l'histoire de Kaïsha, je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir découvrir ce livre. De plus, il était en prix de lancement (comme tous les tomes 1 des séries éditées par ADA), ce qui le rendait d'autant plus intéressant. Mais passons outre ! 

L'auteure a d'abord expliqué qu'elle avait l'idée de ce monde dans l'un de ses cours au Cégep. Le professeur soutenait alors que c'était l’environnement dans lequel les populations humaines évoluait qui changeait leur façon d'être et leurs valeurs, et ce même s'il provenait du même endroit au départ. Elisabeth Camirand a voulu pousser cette théorie au maximum: Que se passerait-il si des nations vivant dans des climats totalement différents décidaient (et donc ayant différentes valeurs et différentes façons de vivre), au lieu de faire la guerre, de s'ignorer complètement ? C'est donc là que lui est venue l'idée du personnage de Kaïsha: Et si un enfant avait des parents issus de deux nations différentes, que lui arriverait-il ? 

C'est donc ainsi que l'univers est né. Dans Kaïsha, il existe 5 mondes différents: le Désert, les Plaines, la Mer, la Forêt et les Montagnes. Ces 5 nations ne sont jamais en guerre, mais entretiennent aussi de très mauvaises relations. Les seules personnes qui sont réellement en contact avec des membres des autres nations sont les marchands et les voyageurs (qui gardent et nourrissent tout de même les préjugés via-à-vis des membres des autres nations). Juste là, j'étais vraiment intéressée par cette histoire ! Le monde que l'auteure a créé regorgeait, à mes yeux, de possibilités et l'approfondissement de ce concept d'ignorance entre les mondes m'attirait irrésistiblement. 

Je me suis donc lancée dans cette série avec, il faut le dire, beaucoup d'attentes. Nous commençons donc l'histoire avec Kaïsha, 13 ans, qui vient d'apprendre par sa mère adoptive qu'elle est une enfant des deux mondes. Or, il faut savoir, comme vous vous en doutez maintenant, que les enfants des deux mondes sont extrêmement mal perçus par l'ensemble des habitants de tous les mondes. Ils sont, habituellement, immédiatement rejetés partout où ils vont et sont voués à vivre seuls et dans la misère. Kaïsha prend donc peur, d'abord d'elle-même, puis des autres et du système dans lequel elle vit. Puis, elle se décide à aller retrouver ses parents, coûte que coûte, même si elle doit traverser le monde entier pour y parvenir. 

Dans l'ensemble, j'ai bien apprécié l'histoire de Kaïsha. On apprend à connaître cette jeune fille d'abord dans sa famille d'accueil, puis seule sur la route. Un certain événement vient complètement changer la tournure de l'histoire au tout début, et je dois dire que j'ai été bien contente de ce changement. En effet, étant beaucoup plus jeune, mes histoires préférées portaient justement sur un voyage qu'entreprenait un personnage (jeune de préférence) pour réussir à réaliser une quête, quelle qu'elle soit. Or, il était très rare qu'il arrivait un événement qui faisait dévier la quête aussi radicalement, et j'ai donc été agréablement surprise. 

Toutefois, malgré cela, le roman n'a pas réussi à rejoindre les attentes que je m'étais fixées. En effet, je m'attendais à une histoire plus poussée, qui met au coeur de son intrigue les relations inter-mondes de différents points de vue. Cela n'a pas été le cas. D'abord, on s'est beaucoup attardé sur la vie de Kaïsha et sa façon à elle de percevoir le monde avant d'apprendre qu'elle était une enfant de deux mondes. C'est à ce moment que je me suis rendue compte que ce livre n'était peut-être plus fait pour moi. En effet, j'ai alors remarqué que l'histoire s'adressait principalement à de jeunes adolescents. Si j'avais lu ce livre lorsque j'étais âgée de 12-13 ans, je l'aurais vraiment adoré. Il tombe parfaitement dans le genre d'oeuvres que je lisais alors et répond à beaucoup de mes anciennes attentes en matière de fantasy. Toutefois, aujourd'hui, je n'apprécie plus autant ce genre de livre. Pour que j'aime de la fantasy, elle doit être extrêmement bien décrite, précise (ce qui ne pose pas un problème ici), mais surtout utiliser un vocabulaire enrichi. Par exemple, les livres du Trône de fer de Gorages R.R. Matin forment une saga de fantasy par excellence. Bien sûr, je n'ai pas une attente de retrouver la complexité du Trône de fer dans une saga de fantasy jeunesse, mais je ne m'attendais pas non plus à une narration visant un public très jeunesse. 

Dans un sens, je peux aussi dire que un tel désavantage pourrait être un avantage pour d'autres. En effet, c'est un livre qui se lit incroyablement bien et qui a une histoire qui pourrait intéresser de jeunes adolescents, ce qui en fait une très belle première immersion dans le genre de la fantasy. De plus, comme le personnage principal est une fille, cela pourrait même venir chercher l'intérêt de jeunes filles qui ne se voyaient pas du tout lire des livres se déroulant dans un univers imaginaire. 

Finalement, je parlerai un peu du personnage de Kaïsha. Alors, on peut dire qu'elle ne manque pas de courage, ni de naïveté. En effet, elle décide de s'embarquer dans un voyage pour retrouver ses parents alors qu'elle ne connaît pratiquement rien d'eux ni de l'univers dans lequel elle vit. Consciente de cela, l'auteure ne laisse absolument pas cette naïveté impunie et décide de confronter son personnage à la dure réalité de la vie dès les premiers chapitres. On peut donc voir la progression psychologique du personnage de Kaïsha, qui est en accord avec les obstacles qu'elle a dû surmonter depuis son départ du monde des Plaines. Pour cela, je lève mon chapeau à l'auteure. C'est rare de voir des auteurs réussir à choisir les bonnes péripéties à faire subir à leur personnage pour qu'il réagisse d'une telle façon à la fin du roman. 

Somme toute, il s'agissait d'un bon roman de fantasy jeunesse, qui aurait sans doute été un coup de coeur si je l'avais lu à 12-13 ans. Je suis tout de même contente d'avoir découvert cet univers par les yeux de Kaïsha, et je n'hésiterai pas à aller me procurer le deuxième tome lorsque j'aurai envie d'une lecture un peu plus légère. Je vous le conseille donc si vous n'êtes pas familier avec la fantasy et que vous voulez vous initiez tranquillement au genre, si vous êtes âgés de 10 à 15 ans ou si vous avez envie d'une lecture non prise de tête dans un univers de fantasy. Attention toutefois pour les plus jeunes: certaines scènes peuvent être quelque peu violente, alors soyez certains que vous êtes prêts à confronter ce genre de situation avant de vous embarquez dans une lecture comme celle-ci !

Et vous, avez-vous envie de découvrir ce livre ? Qu'en avez-vous pensé, si vous l'avez déjà lu ? 



16/12





8 octobre 2016

Legend par Marie Lu

Auteur: Marie Lu
Éditeur: Castelmore
Collection: ---
Pages: 288 pages
Parution: 14 septembre 2012


Quatrième de couverture: 

June est un jeune prodige. À quinze ans, elle fait partie de l'élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l'armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l'arrêter. 
Issus de deux mondes que tout oppose, ils n'ont aucune raison de se rencontrer... jusqu'au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? 

Classement: Or

Mon avis: 

J'ai vu passer cette trilogie sur la blogo dans les derniers mois et je dois dire que j'étais plutôt intriguée. Le résumé, déjà, me faisait envie à lui seul, et les avis positifs de nombreuses personnes n'ont fait que renforcer mon besoin de le lire. J'ai donc décidé de me lancer dès que je l'ai aperçu à la bibliothèque ! 

On retrouve donc dans cette histoire dystopique deux personnages à l'opposé l'un de l'autre: June, qui fait partie de l'élite et Day, qui est le plus récalcitrant criminel de la ville. Dans ce monde, l'élite du pays forme l'armée et domine donc le reste des citoyens. Si ce n'est pas par la force qu'ils le font, c'est du moins par la peur qu'ils inspirent aux autres. Mais pour June, le système est idéal (comme, je voudrais dire, dans la tête de pratiquement tous les personnages principaux de livre dystopique!) Pour Day, toutefois, la vie est plutôt difficile puisqu'il fait partie de la population dite pauvre qui vit sous la "dictature" de l'armée. Il tente de se rebeller le plus possible face à ce système injuste en utilisant les faibles moyens qu'il a à sa disposition. Et on peut dire que c'est plus qu'efficace dans de nombreuses situations ! 

Le destin de ces deux personnages que tout oppose sera entremêlé par la survenance d'un seul événement: le frère de June se fait assassiner lors d'une de ses missions. Or, June est sûre que le meurtre de son frère a été commis par nul autre que Day. Elle tentera donc de réussir ce que personne avant elle n'avait accompli avec succès: capturer Day afin de venger son frère.

En tant que tel, j'ai trouvé que cette dystopie ressemblait quelque peu aux autres que l'on peut lire habituellement. En effet, le principe de la cage doré est encore le même, ainsi que la venue d'un personnage qui ouvre les yeux du personnage principal sur le monde qui l'entoure. On sent aussi poindre une rébellion...qui peut venir de plusieurs endroits à la fois. Bref, cela peut sembler du réchauffé au premier abord. Toutefois, cette histoire ne m'a pas fait l'effet de lire encore la même chose. Bon, c'est vrai que, comme je l'ai dit, le schéma reste le même et que c'est beaucoup moins intéressant à lire une 10e dystopie que la première fois qu'on se plonge dans ce type de roman. Par contre, je trouvais que la façon de traiter le sujet ici était assez différent. L'auteur a choisi de s'attarder sur le côté politique de la chose. On se retrouve mêler dans des conspirations gouvernementales et je trouve que cela fait le charme de cette histoire.

Mais bien sûr, rien ne peut plus faire le charme de l'histoire que les personnages...! Et que dire de ceux qui nous sont présentés ici ! D'abord, j'ai adoré les quelques instants que nous avons pu vivre dans la tête du frère de June. En effet, il semblait être quelqu'un de très rationnel, mais aussi de très humain. Il aimait par-dessus tout sa petite soeur et cela a fait fondre mon petit coeur de voir une telle relation disparaître aussi vite. Ensuite, on rencontre June. De caractère, c'est vrai qu'elle ressemble un peu à son frère, mais elle aussi prétentieuse. Elle se croit plus intelligente que tous parce qu'elle a réussi à avoir une note parfaite lors du test et cette façon de penser m'a dérangé au cours de ma lecture. Et puis finalement, on a Day...! Que puis-je dire sur lui, à part qu'il est extrêmement débrouillard, très très intelligent, qu'il a un grand coeur et qu'il n'hésite pas à tout faire pour sauver les gens qu'il aime ? Sérieusement, il est impossible de ne pas aimer Day !

Bref, ce roman m'en a fait voir de toutes les couleurs et je suis très contente de m'être lancée dans cette (énième) série ! J'ai bien aimé le fait que l'auteur aille décidé d'axer son histoire sur le côté politique de la société, ce qui faisait un peu changement des autres dystopies lues par le passé. Je dois toutefois préciser que c'est sans doute l'une des dernières séries de ce genre que je commence. En effet, je commence à être un peu tannée de toujours voir apparaître le même schéma... Comme je le disais, ici, ça passait mais, si j'en commence d'autres dans le futur, elles auront été soigneusement choisies !

Sur ce, j'attends vos avis sur ce livre et/ou la série en entière pour me donner un peu le goût de la continuer (ou pas, selon le cas) ! Et si vous ne l'avez pas lu, avez-vous l'intention de la lire ?


11/12