23 novembre 2015

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire par Jonas Jonasson



Auteur: Jonas Jonasson
Éditeur: Pocket
Collection: Pocket
Pages: 512
Parution: 1er mars 2012

Quatrième de couverture: 

Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraire en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ? 
Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée - presque par inadvertance - à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja...

Classement: Argent

Mon avis: 

J'ai eu beaucoup de difficulté à mettre mes idées en ordre à la suite de cette lecture. En effet, on découvre ici un roman qui s'écarte grandement de ce que je lis habituellement, de telle sorte que je ne savais pas du tout de quel côté le prendre. De surcroît, mon avis est très mitigé et je ne savais donc pas comment le verbaliser. Ce temps de doute et d'incertitude étant maintenant révolu, c'est donc tête première que je me plonge dans la rédaction de mon opinion.

J'ai acheté ce livre sous la recommandation de mon libraire préféré, ainsi que celle de l'un de mes oncles. Je lui avais explicitement spécifié que je désirais lire quelque chose de nouveau et qui serait humoristique. De ce point de vue, on peut dire qu'il a parfaitement rempli les conditions que je lui avait posé ! Ainsi, ayant eu deux bons avis sur cette lecture, qui semblait même être des coups de cœur pour eux, j'étais très emballée à l'idée de le commencer. D'autant plus qu'à ce moment de ma vie, j'avais vraiment besoin de décrocher de ma vie et de me plonger dans un autre univers que le mien. C'est ainsi que j'ai commencé la lecture de ce roman le soir même, pour ne la finir que deux mois plus tard !

Et alors là, je ne savais qu'en penser... Premièrement, un livre n'est jamais sensé prendre autant de temps à être lu, surtout que ce n'est absolument pas par manque de temps qu'il s'est éternisé. Je ne sais pas comment le prendre... On dirait que l'histoire m'intéressait, mais pas assez pour qu'elle soit addictive. En fait, j'ai réalisé que ce n'était que la moitié de l'histoire qui m'intéressait: en effet, le livre est séparé en deux histoires distinctes, qui sont poursuivies à tour de rôle au fil des chapitres. Dans la première, on découvre Allan le jour de son centième anniversaire, qui décide de ne pas se présenter à la fête organisée en son honneur et de se sauver de sa maison de retraite. Il survient alors toute sorte d'évènements, plus rocambolesques les uns que les autres ! C'est aussi dans cette partie du roman que l'intrigue principale se déroule. La deuxième histoire porte plutôt sur la vie entière d'Allan, de sa naissance à son centième anniversaire. Dans celle-ci, on découvre petit à petit l'homme qu'il est et on comprend de mieux en mieux, au fil du récit, pourquoi il a éprouvé le besoin de se sauver au premier chapitre. Je ne peux pas dire que ce concepts de double histoire sur différentes parties de la vie d'un même personnage ne m'intéresse pas. Au contraire, j'ai même trouvé cela plutôt original et cela allait très bien avec le fond même du roman. C'est plutôt le contenu de ces deux histoires qui les différencie et qui me fait en aimer une plus que l'autre.

Dans la première histoire, Allan prend des initiatives qui mènent à des résultats surprenant et qui nous fait rencontrer plein de personnages. On réussit très bien à suivre le déroulement de l'intrigue, de même que les différents lieux qui sont parcourus par le groupe. Une enquête policière est mêlée à tout ça, de même que des "méchants" membres de gang et quelques meurtres. En bref, tous les éléments sont présents pour former une belle aventure policière, certes stupide et déjantée, mais tout de même ! Dans la deuxième histoire, toutefois, l'histoire de la vie complète d'Allan se révèle un vrai périple. Déjà là, cette partie se rattache plus au récit historique et de voyage qu'à celui policier. Au début, je me suis dit que le mélange de genres pouvait être intéressant à suivre ! Sauf qu'en lisant l'histoire, je n'ai pas vraiment apprécié. D'abord, l'auteur nous fait parcourir des kilomètres partout autour du monde, sans qu'il y ait d'autres raisons pour le personnage principal de voyager que de bien manger et de boire de l'alcool partout où il va. Durant ce périple, qui n'a, je le rappelle, aucune motivation propre, Allan se retrouve mêler à tous les évènements importants survenus au cours du 20e siècle, soit (en grande partie) la 1ere et la 2e guerre mondiale, en rencontrant tous les protagonistes qui y ont joué un rôle important. Ce tour d'horizon de l'histoire mondiale des années 1900 à 2000 m'a fait redécouvrir des évènements dont j'ai eu connaissance à l'école, mais vu sous un autre jour. Toutefois, on passait très rapidement partout et j'ai vraiment réalisé qu'il me manquait beaucoup de connaissances en histoire pour pouvoir apprécier cet aspect. En effet, je ne connaissais pas la moitié des protagonistes importants et l'auteur ne s'attardait aucunement sur leur présentation. C'est donc un aspect qui m'a un peu déplu, au vu de ma propre situation par rapport à l'histoire, mais qui pourrait plaire à d'autres lecteurs.

Passons maintenant au style de l'auteur. En fait, c'est ici que tout le charme du livre s'opère: l'auteur maîtrise merveilleusement bien l'art de l'ironie et de l'humour noir et il ne se gêne pas pour s'en servir ! Cela permet ainsi de donner vie à un livre tout à fait original puisque, sans écrire une seule blague de tout le roman, il réussit à nous faire rire. Que ce soit par les raisonnements "trop évidents" d'Allan ou par la façon d'amener la situation à devenir tout à fait absurde, l'ensemble est entièrement ficelé dans le but de faire sourire ou même rire son lecteur. Pour moi, ça a été une réussite ! C'est particulièrement cette maîtrise parfaite de l'auteur de son vocabulaire et de la situation qui m'a fait apprécié ce livre, et qui m'a aussi fait réalisé que je suis maintenant assez âgée pour lire de la littérature adulte (oui, ça m'a fait prendre un coup de vieux !) De nouvelles découvertes seront sans doute à suivre dans cette voie, au vu de mon appréciation de celle-ci.

Pour finir, abordons plus en détail les personnages. Afin de ne pas vous spoiler le récit, mon analyse demeurera en surface. Tout d'abord, nous avons Allan, le personnage principal. Même s'il a 100 ans, c'est un personnage haut en couleurs, qui nous étonne souvent par son imprévisibilité. En effet, il ne pense que très rarement avant d'agir et n'a que peu de valeurs auxquelles il tient vraiment, par exemple la volonté de ne pas s'impliquer politiquement dans aucun des grands conflits de la planète. Il est aussi très cru dans ses paroles (ce qui est souvent le cas avec les personnes qui ne réfléchissent pas avant d'agir) et subit souvent les conséquences de sa langue trop pendue (surtout sous l'influence de l'alcool). Puis, nous avons Julius, Benny, Mabelle et Sonja qui font partie du groupe, puis l'inspecteur de police et les membres du gang de rue. Mon personnage préféré s'est révélé être Mabelle (ce n'est pas son prénom, mais Benny l'appelle comme ça parce qu'il la trouve belle) puisqu'elle est celle qui a le plus la tête sur les épaules et qu'elle est propriétaire d'un éléphant ! Les autres ont tous aussi une histoire rocambolesque derrière eux, mais c'est vraiment celle que j'ai le plus apprécié.

En conclusion, même si le récit en tant que tel ne m'a plu qu'en partie, j'ai été totalement époustouflée par les talents d'écrivain de l'auteur ! Cela ne permet pas de rendre le récit addictif (ce qui explique pourquoi j'ai pris deux mois pour le terminer), mais il s'agit d'une belle découverte qui demeure plaisante à lire.


13 novembre 2015

TAG #1 : Tu préfères... ?

Bonjour à tous ! Cette semaine, j'ai décidé de vous faire un petit TAG qui se nomme "Tu préfères...?" (nom traduit approximativement de l'anglais, de ce que j'ai pu comprendre) ! Je l'ai trouvé sur la chaîne de Margaud liseuse, dont le lien est affiché ici, si ça vous intéresse ! Je l'ai trouvé bien sympathique alors j'ai décidé de me prêter au jeu moi aussi !

Tu préfères...

 
1) Lire des trilogies ou des "one shots" ?

Pour l'instant, mes dernières lectures que j'ai réellement appréciées ont été des trilogies (Hunger Games, Divergence). De plus, j'aime bien le fait qu'il y ait une fin au bout de 3 tomes (donc qu'on soit plus longtemps en compagnie des personnages et dans l'univers que dans un one shot) sans pour autant exagéré. Par exemple, j'ai lu de nombreuses séries qui avaient 12 romans et, au bout d'un moment, certaines commençaient à s'étendre pour aucunes raisons. Il faut donc savoir doser et les trilogies sont le meilleur des deux mondes selon moi !

2) Lire des auteurs féminins ou des auteurs masculins ?
 
Alors là, je ne fais vraiment pas de discrimination entre les deux ! Sans rire, j'aime bien les deux styles d'écriture. Les femmes sont plus portés à aller profondément dans les émotions, bien plus que les hommes (que les émotions soient plutôt romantiques ou que leurs personnages agissent de façon tout à fait macabre). Les auteurs masculins, quant à eux, sont capables de faire perdurer l'action sans que l'on s'essouffle. De plus, les descriptions sont de la scène d'action en tant que telle sont souvent plus précises que celles des auteurs féminins. Bien sûr, je fais de la généralisation et il ne faut pas croire que cela s'applique à TOUS les auteurs. Ainsi, je dirais que je préfère les auteurs féminins dans les scènes très émotives et les auteurs masculins dans les romans où il y a beaucoup d'affrontements.

3) Acheter tes livres en librairie ou sur Internet ?

Je n'ai jamais acheté de livres sur Internet, alors je présume que la réponse sera en librairie ! De toute façon, j'adore les conseils qu'on nous apporte en librairie et je me fie souvent à eux pour choisir mes prochaines lectures.

4) Que les livres deviennes des films ou des séries ?
 
Selon moi, il y a des livres qui sont plutôt fait pour devenir des séries alors que d'autres sont faits pour devenir des films. Il faut aussi considérer que plusieurs livres ne devraient tout bonnement pas être portés à l'écran parce qu'ils ne sont clairement pas fait pour ça. Ainsi, les Game of Thrones sont particulièrement adaptés pour devenir une série, et ce même si la saison 5 et (prochainement) la saison 6 divergent du scénario original. Je me dis qu'au moins, ils auront suivi les livres jusqu'à la saison 5, et c'est un plus pour moi. Toutefois, les livres tel que Hunger Games, Divergence, Harry Potter ou Le Labyrinthe (pour ce que je connais de l'histoire jusqu'à maintenant) ne sont pas des séries qui pourraient être bien en série. En effet, le cadre de l'histoire est beaucoup trop serré pour ça et, chaque fois, une extrapolation trop importante pourrait vraiment nuire à l'intrigue. Je n'arrive toutefois pas à me décider à savoir si j'ai préféré les séries tel Game of Thrones ou les films... Je crois que je dirais les séries parce que c'est moins frustrant lorsque le producteur décide de s'écarter du scénario de base.

5) Lire 5 pages par jour ou 5 livres par semaine ?

Clairement 5 livres par semaine !
Si je n'irais pas à l'école... Et que je n'aurais pas de vie sociale.... Et que je ne me tannerais pas de lire... Et que je n'aurais pas besoin de voir la lumière du soleil ou de bouger... Ouais, ce serait possible (et merveilleux !) dans ces cas-là !

6) Devenir chroniqueur ou écrivain ?

Écrivain ! J'écris depuis que je suis toute petite et j'adore tout ce qui a trait à l'écriture. On peut dire que, pour moi, il s'agit d'une passion aussi forte que la lecture. Malheureusement, je n'ai pas beaucoup le loisir de l'exercer, alors je me contente de vous écrire de belles chroniques à toutes les semaines ! Je devrais toutefois essayer de consacrer plus de temps à l'exercice de cette passion qui me tient beaucoup à cœur. En ce moment (cette années on va dire), je viens tout juste de commencer un roman et le scénario me tente beaucoup. Je vais peut-être, un jour, vous publier le résumé, qui sait !

7) Ne lire que tes 20 livres préférés tout le temps ou ne lire que des nouveaux livres ?

Personnellement, je suis le genre de personnes à lire et relire les mêmes romans à de nombreuses occasions. Prenez les Chevaliers d'Émeraude, par exemple. J'ai bien dû les lire 5 fois chacun (cette série compte 12 livres). Sans compter les Harry Potter... Toutefois, cela fait très longtemps que je n'ai pas relu un livre et, actuellement, je suis plutôt dans le feeling de découvrir de nouvelles histoires. Je pencherais donc pour cette option.

8) Être bibliothécaire ou libraire ?

C'est une question difficile. En fait, les deux me tentent beaucoup. D'abord, être bibliothécaire a son charme: tu peux conseiller des livres, mais en plus tu dois toujours faire du classement (et j'adore particulièrement faire du rangement de ce type). Toutefois, les livres qui sont prêtés vont revenir à un moment donné et, s'ils étaient abîmés, cela me mettrait dans une colère noire ! De plus, je n'aimerais pas vraiment faire la discipline pour que ce soit silence. De l'autre côté, être libraire, c'est une partie de plaisir à tous les jours: tu peux conseiller des livres (que ce soit pour une lecture personnelle ou pour offrir en cadeau), faire du placement de produits de ceux que tu as préféré et découvrir les nouveautés exactement quand elles sortent (et les acheter, ce qui serait un peu moins bon pour mon portefeuille). Au vu des deux descriptions, je crois que je préfèrerais être libraire !

9) Ne lire que ton genre préféré ou lire tous les genres sauf ton préféré ?

Cette question est celle qui me donne le plus de fil à retordre. Je crois que je préfèrerais lire mon genre préféré pour toujours, tout en espérant que celui-ci change avec le temps afin d'avoir accès à un nouveau genre ! Sérieusement, il est certain que je me lasserais de lire toujours le même type d'histoire, sauf que j'ai remarqué que les genres contiennent une très large palette de choix. Ce serait donc très long avant que je me tanne de lire de la fantasy puisqu'il y a tellement de possibilités que je présume que je ne me lasserais pas rapidement.

10) Livres papier ou ebooks ?

Est-ce qu'il existe vraiment une meilleure odeur que celle d'un livre la première fois qu'on l'ouvre ? Ou alors une meilleure sensation que celle de parcourir lentement les pages du début avant de commencer une histoire ? Ou alors un sentiment meilleur que celui de tourner les pages au fil de sa lecture ? Personnellement, je suis incapable d'imaginer lire sans ces aspects. Je ne lis donc que sur papier.

Vous êtes libres de reprendre ce TAG si vous le désirez, mais n'oubliez pas d'indiquer d'où il provient ! Sur ce, on se retrouve prochainement pour un nouvel article !

La Terre brûlée par James Dashner



Auteur: James Dashner
Éditeur: Pocket Jeunesse
Collection: ----- 
Pages: 414
Parution: Août 2013
Quatrième de couverture:
Et si la vie était pire hors du labyrinthe ?
Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'épreuve. Mais, à l'extérieur, il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... Et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines.
Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?  
Classement : Or
Mon avis:  
À la suite de ma lecture du premier tome, je me suis empressée d'aller me procurer les tomes 2 et 3 de la série, certaine, considérant mon expérience passée, que j'allais les dévorer en très peu de temps. Sur cet aspect, je ne me suis pas trompée: j'ai dévoré le deuxième tome en l'espace d'une semaine, ce qui est un exploit avec mon horaire chargé. En effet, toutes mes périodes libres étaient consacrées à la lecture de ce roman et, même assise en classe, je ne pouvais cesser de me demander ce qui allait arriver par la suite ! On peut donc sans conteste qualifier cette trilogie (enfin, j'espère que le 3e suivra la tendance) d'addictive !
Tout d'abord, l'auteur réussit bien à nous faire entrer dans l'univers de la terre brûlée. On sent très bien la chaleur suffocante, le vent incessant qui s'acharne sur le groupe ainsi que la puissance du soleil qui les grille sur place. La peur est aussi bien dépeinte dans l'ensemble du livre aux moments appropriés, ce qui permet au lecteur de ressentir personnellement les émotions des personnages. Le rythme de l'histoire, quant à lui, est soutenu. L'auteur ne nous laisse pas faire de longues pauses entre les évènements: les catastrophes s'enchaînent les unes après les autres, même au tout début lorsque les personnages sont dans un "refuge". Le tout s'emboîte facilement et on sent la ligne directrice qui veut nous mener quelque part, mais on ignore encore où, ce que j'apprécie particulièrement. Même Thomas et les autres, qui nous font parfois part de leurs réflexions, ne réussissent pas à tirer des conclusions probantes en fonction de la situation. Ils aident à alimenter nos propres réflexions, soit en les validant ou en nous induisant en erreur. L'ensemble de cet aspect de l'histoire est très bien mené par l'auteur et je crois vraiment que c'est ce qui fait la force de cette série: l'incompréhension.
En ce qui concerne les différents personnages, je trouve qu'ils ont pas mal progressé depuis l'entrée de Thomas dans le labyrinthe. Par exemple, on sent Minho plus sûr de lui et courageux que dans le premier tome, ce qui lui va très bien au vu de sa personnalité. Thomas, quant à lui, démontre toujours une aussi grande intelligence qui m'impressionne à chaque fois, mais qu'est-ce qu'il peut être idiot par moment ! Le pire pour lui est, je crois, de réussir à comprendre ce qu'il ressent. En même temps, je peux le comprendre un peu... ou pas ! Je ne comprends pas comment il est capable de maîtriser toutes ses émotions dans pratiquement toutes les circonstances (par exemple la peur), mais qu'aussitôt qu'on parle d'affection (amitié ou plus), il soit incapable de réfléchir subjectivement. J'ai eu envie de lui donner une bonne claque en arrière de la tête à de nombreuses occasions. Non mais ! C'est quoi l'idée de se jeter dans la gueule du loup aussitôt que quelqu'un est en danger ou lorsqu'il reconnaît quelqu'un ? Finalement, je me dois de parler de Teresa. Alors que je l'appréciais bien dans le 1er tome, je ne sais maintenant plus vraiment quoi en penser. Il y a de ces moments où on la déteste de faire ce qu'elle fait (malgré qu'elle ait des motivations tout à fait justifiable, il faut l'admettre) et, dans d'autres... non, en fait, je l'ai détesté tout au long du tome, même dans les cinquante dernières pages ! Bref, je ne peux pas vous en dire plus afin de ne pas spoiler ceux et celles qui ne l'ont pas lu ! J'oubliais, il y a aussi eu l'intégration de nouveaux personnages dans ce roman ! J'ai trouvé qu'ils avaient tous une personnalité très développée qui les rendait réel et beaucoup plus attachant que d'autres personnages plus principal (ex: Teresa). Je ne peux malheureusement, encore une fois, pas vous en dire plus.
L'intrigue était ici bien mise en place. Comme évoqué précédemment, c'est plutôt l'ignorance et l'incompréhension qui pousse le lecteur à poursuivre sa lecture, en plus de la curiosité de savoir ce qui va arriver aux blocards. L'intrigue n'est pas, selon moi, très terre à terre : elle est plus détachée que cela. En effet, ce n'est pas tant de savoir ce qui va survenir sur leur chemin qui est important, mais plutôt la découverte d'informations supplémentaires sur le monde qui les entoure et sur le WICKED. Parce qu'on sent bien que c'est là qu'on veut nous amener à petits pas: la découverte de la vérité. Je me suis retenue, aujourd'hui, de commencer le 3e tome parce que je sais bien que l'ajout d'un nouvel élément au tableau donne un éclairage neuf à l'ensemble de l'œuvre. Ainsi, apprendre un seul nouvel élément aurait pu faussé ma critique du deuxième tome, et c'est en y réfléchissant de cette façon qu'on se rend compte à quel point l'intrigue repose là-dessus.
Pour terminer, j'ai bien aimé le style "course à obstacles" de l'œuvre ! Sans rire, on peut vraiment le qualifier ainsi: on sait qu'ils vont finir par se rendre au bout à temps (sinon, quel serait l'intérêt de l'existence d'un 3e tome ?), mais on ne sait pas ce qui va leur tomber dessus durant le trajet. Pour moi, les obstacles étaient à la hauteur de mes espérances, quoique je ne comprends toujours pas pourquoi les fondus sont restreints à la ville... Mon épreuve préférée ne reposait pas sur quelque chose de physique, mais plutôt de psychologique. En effet, celle-ci a permis au personnage ayant subi l'épreuve de fait évoluer plus rapidement l'un des aspects de sa personnalité, ce qui lui est grandement bénéfique maintenant. J'ai bien hâte de voir comment l'auteur exploitera cette évolution dans le prochain tome !
Bref, ce roman était vraiment très addictif et démontrait une très bonne progression des personnages. Le mystère flotte encore au-dessus de leurs têtes et je ne peux m'empêcher de vouloir découvrir la suite très bientôt ! Si vous avez une panne de lecture, je vous conseille vivement cette série puisqu'elle est très prenante et essoufflante et qu'on ne peut pas reposer les livres la composant avant de les avoir terminé !  


10 novembre 2015

Chronique #1: Un élément à la fois !

Bon mardi à tous !
 
J'ai récemment décidé d'augmenter mon activité sur le blog. Ainsi, à toutes les deux semaines, je vous ferai une chronique "Un élément à la fois !" que je vous publierai les mardis. Mais qu'est-ce que c'est ? En fait, j'ai décidé de vous présenter un élément qui me compose ou me tient à coeur dans ma vie de tous les jours afin de me présenter. Vous pourrez ainsi découvrir mes différentes passions, mais aussi des éléments de mon passé qui vous rejoindront sans doute ! Cette semaine, j'ai décidé de démarrer en grand avec la présentation d'un univers qui a bercé mon enfance et mon adolescence, comme celles de beaucoup d'entre vous, je l'espère ! Et il s'agit de.... 


Harry Potter ! Lorsque le premier tome de la saga est sortie (soit en 1997), j'avais tout juste 2 ans ! Je n'ai donc pas, contrairement a beaucoup d'internautes, découvert Harry Potter par la lecture en tout premier lieu, mais plutôt grâce au cinéma ! Le premier film a donc été une révélation pour moi ! Je m'émerveillais devant ce monde duquel je ne connaissais rien et qui m'impressionnait tant ! Il faut dire qu'à 6 ans, l'entièreté du film était pour me plaire. L'année suivante, le deuxième film est sorti dans nos salles de cinéma et c'est avec enthousiasme que je suis, encore une fois, allée le voir au cinéma avec mon petit frère de 4 ans mon cadet. Ce n'est que plus tard dans l'année que j'ai appris que les films étaient en fait des adaptations cinématographiques de livres. Et là, laissez-moi vous dire que ça a été une révélation: Je me suis littéralement jetée sur les tomes. J'ai réussis à lire les 3 premiers tomes avant que le 3e film ne sorte en salle (en fait, j'ai terminé le 3e roman l'après-midi avant d'aller le visionner), puis j'ai poursuivi ma lecture jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de tome de disponible (je crois que j'ai pu lire jusqu'au 5e tome avant de devoir m'arrêter). J'ai ainsi reçu les 6e et 7e tome en cadeau aussitôt qu'ils ont été disponibles en librairie, tout en continuant à aller voir les films au cinéma au fur et à mesure qu'ils sortaient.
 
En complément de la lecture et du visionnement, j'avais aussi reçu, peut-être vers les 7 ans, le jeu PC de Harry Potter à l'école des sorciers:
 
 
Dans ce jeu, qui avait une excellente qualité graphique pour l'époque, il était possible de se promener librement dans le château, d'assister à des cours, d'affronter des "boss" (comme par exemple le troll ou Drago Malfoy), mais surtout de jouer au Quidditch en temps réel ! Ce jeu m'en a fait voir de toutes les couleurs étant jeune. J'avais alors une peur bleue de me faire attraper par Rusard ou d'affronter Vous-Savez-Qui, de telle sorte que j'étais incapable de le terminer. Ce n'est que plus tard, en voulant le réessayer, que j'ai finalement réussi à vaincre Quirrell et Lord Voldemort.
 
Si je devais choisir quel a été le livre et le film que j'ai préféré dans toute la saga, je crois bien que ma réponse serait la même: Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. C'est bien vrai que le premier film est celui qui m'a fait découvrir la saga et, en conséquence, c'est celui que j'ai trouvé le plus magique, mais il n'équivaut pas à l'atmosphère du 6e volet. Dans celui-ci, Harry, Ron et Hermione sont beaucoup plus matures que dans tous les autres. C'est dans ce roman/film que l'on découvre l'existence de Horcruxes ainsi que des bribes du passé de Voldemort. De plus, on y retrouve plusieurs séquences amusantes, dont la petite copine de Ron, son entrée dans l'équipe de Quidditch ainsi que tous les évènements impliquant le professeur Slughorn. C'est aussi dans ce film que les trames sonores sont les plus belles, suivies de près par celles du 8e film.

Même si le dernier film est sorti en 2011, ma passion pour cette série demeure encore et continue de s'exprimer de diverses façons. Bien sûr, vous pouvez d'abord considérer que j'ai lu et visionné la saga a de très nombreuses occasions et que je continue de le faire (Ah, les beaux marathons Harry Potter !) Ce n'est toutefois pas le seul moyen que j'ai trouvé pour continuer à vivre et rêver dans cet univers. Il y a, entre autres, la lecture de fanfiction qui m'a accroché en premier lieu. Toutefois, même si j'aimais bien retrouvé les différents personnages au travers de ces histoires fictives, les changements apportés par les auteurs ainsi que la différence dans le style d'écriture de chacun sont des éléments qui m'ont rapidement fait décrocher.

Puis, je suis tombée sur le site de Poudlard.org (http://maisons.poudlard.org/index.php), qui m'a immédiatement charmé. En plus de pouvoir discuté avec la communauté, tout un système a été élaboré afin d'attribuer une maison à chaque utilisateur (selon un questionnaire rempli dès l'inscription). Jusque là, rien de nouveau me direz-vous. Toutefois, ce site innove en offrant la possibilité de suivre des cours de magie dans toute sorte de discipline, incluant un questionnaire à remplir à la fin de chacun d'eux si vous voulez récolter des points pour votre maison (en plus du système de devoirs, que vous avez la liberté de faire ou non, et qui seront véritablement corrigés par un correcteur du site). De même, lorsque vous aurez réussi à récolter un certain nombre de points, vous serez en mesure changer d'année, libérant ainsi l'accès à du nouveau contenu.  Je suis littéralement tombée en amour avec ce petit trésor et je vous conseille vivement de l'essayer si ce n'est pas déjà fait !

Un autre site, un peu plus connu toutefois, qui a été chapeauté par J.K. Rowling elle-même est Pottermore (https://www.pottermore.com/). Sur celui-ci, il y a du contenu exclusif concernant chacun des chapitres de tous les romans de la saga. Il est ainsi possible d'explorer en temps réel des "scènes" liées aux différents chapitres afin de récolter des objets utiles pour la récolte de points. Car oui, j'ai oublié de le mentionner, le système nous attribue ici aussi une maison selon un questionnaire rempli à l'inscription. Il y a aussi une possibilité de jouer à de petits jeux en lien avec l'univers de Harry Potter (club de duel, concoction de potions, etc.) et de discuter avec d'autres membres du site sur un forum, évidemment. Vous l'aurez compris, l'intérêt de ce site repose presque exclusivement sur le contenu inédit qu'il contient, qui vaut particulièrement le détour.

Pour terminer, même si j'aime particulièrement l'histoire de Harry, Ron et Hermione, il y a quelque chose que j'aime encore plus dans les films : la musique. J'aime particulièrement l'écouter en étudiant. Elle me permet de me remémorer plusieurs scènes des films tout en me permettant de maintenir une concentration optimale. Ma préférée:


Et une autre que j'apprécie beaucoup :


Voilà, en espérant que vous aurez apprécier ce petit aperçu d'une de mes passions ! Et vous, comment avez-vous découvert Harry Potter ?